Cutty Sark Prohibition Edition Review

 

English review below:

 

 

Cutty Sark Prohibition Edition Blended Scotch Whisky

50% alc./ Vol

Évaluation: 86/100 (Blend)

Je n’ai jamais été un grand amateur de Cutty Sark . D’ailleurs avant que je développe une appréciation pour le Scotch il était déjà le sujet de blague. Le mari d’une amie, lui avait demandé d’acheter du “bon” Scotch pour une fête et elle connaissant bien le palais sous-développé de son amoureux lui acheta la fameuse bouteille vert et jaune de Cutty Sark. Il passa la soirée à fièrement venter les louanges de son “bon” scotch pendant qu’elle chuchotait à tout le monde qu’il buvait de la “biquette”.

Dans la dernière année j’ai commencé à remarquer la bouteille noire de Cutty Sark à une allure vieillot initialement j’ai cru à un genre de « re-looking » afin de profiter de la vague d’intérêt du mouvement speakeasy, cocktail rétro (est-ce encore hip?), un peu comme Canadian club l’a fait il y a quelques années (soupir).

J’ai réalisé qu’il s’agissait d’une tout autre bête, apparemment  nous avons affaire ici  à un assemblage différent du Cutty classique. Il contiendrait une plus grande proportion de malt vs grain, une information qu’on ne pourra jamais confirmer due à la réglementation opaque de l’industrie du Scotch. Autre différence intéressante il est embouteillé à un surprenant 50% et contient une légère proportion de whisky tourbé. Après avoir lu des critiques très positives de la gang de Québec whisky , j’ai entamé mes recherches pour une bouteille à 35$ le risque est moindre.

cutty since

Nez : Puissant, note de Madeira, vanilline, on ressent un peu l’intensité de l’alcool de grain. Gruau crémeux, Pâte à brioche au repos,  purée de pruneau/raisin. Si on laisse bien respirer on obtiens aussi un peu de massepain et abricots (abricotine?).  On ressent beaucoup l’influence du chêne sans être trop intense.  En ajoutant un peu d’eau on fait ressortir un minuscule côté hôpital ou vêtement légèrement imprégné de l’odeur de feu de camp, tout le côté sucrée ressort et devient confiture, vanille, levure, citron, un peu de réglisse.

Goût :  Un peu de tabac humide (shisha), toffee, agrumes, pastilles citron/miel mais sans le côté médicamenté. Astringence plaisante devient clou de girofle, épicé, miel amère avec un peu de fumée, beaucoup moins de raisin qu’à l’odeur.

Il s’agit d’un whisky « gros beef, costaud », le taux d’alcool est parfaitement équilibré, il commence avec un peak  intense, qui s’adoucit rapidement avec l’assèchement du palais et persiste sur les notes de chêne, épice et un peu sûre.  Pourrait avoir un peu plus de corps (comme le milieu sur la bande égalisateur du stéréo) mais le 50% d’alcool fait briller l’ensemble et transporte bien les saveurs.

 

125098-sansui_se7_10_band_graphic_equalizer

Je crois que plus de blended scotch devrait oser aller dans cette même direction, je crois que cela pourrait en améliorer leur appréciation et redorer leur image aux yeux des amateurs de single malt. Il y a eu du bon travail de fait ici, pas de caramel ajouté si on se fit à la couleur mais qui sait? Pour ceux qui apprécient le JW black label, je crois qu’il s’agit d’une belle alternative…tant qu’à moi je préfère celui-çi.  Hélas notre  monopole préféré est à sec…pourquoi ça arrive toujours quand je trouve un whisky que j’aime tant… J’espère que cette édition fera partie de la gamme permanente du groupe Edrington, car j’en veux d’autre.

J’ai soif…

P.S. Un agent du service à la clientèle de la SAQ m’a annoncé qu’il y a eu un arrivage en décembre et qu’il devrait être sur les tablettes d’içi la fin Janvier (j’espère au même prix)

Franck 

 

————————————————————

 

 

 

Cutty Sark Prohibition Edition Blended Scotch Whisky

50% ABV

Score: 86/100 (Blend note)

I have never been of a fan of Cutty Sark . Before I knew much about whisky it became embedded as an inside joke. A friend’s husband asked her to pick up scotch “the good stuff” he exclaimed which she knew he clearly knew nothing about. She bought the cheapest she could find and low and behold it was the iconic green & yellow. All night he waxed on about it while she basically went around telling everyone he had no taste.

This year I started noticing this black bottle of Cutty with a bit of a old feel to it. I initially thought it was just a re-branding of the original blend to cash in on the whole speakeasy retro cocktail vibe (is that still a thing?) much like Canadian club did a few years back (sigh).

I realized this was a different beast altogether. Apparently this blend has a higher proportion of malt vs grain, information we can never confirm with current opaque SWA rules and it is bottled at a surprising 50% ABV. After reading some clearly unanimous reviews from the folks at Québec whisky, I started the hunt for a bottle, figuring at 35$ I do not have much to lose.

vintage cuty

Nose:  Powerful, Madeira like  and vanillin notes, slight grain alcohol edge, creamy oats, prune/raisin paste. Proofing brioche or raisin bread, if you really stick with it marzipan and apricots (abricotine anyone) come through. Plenty of oak but not hamfisted. With water added you get a touch medicinal, campfire smoke lingering faintly on clothes, all the sweetness becomes jammy apricots and vanilla, yeasty and lemony, slightly licorice.

Palate: A bit of sticky tobacco & toffee with citrus, lemon honey lozenges without the medicinal side, a pleasant astringency into cloves, pepper. Tangy, slightly sour honey with some smokiness, not as much of the dark fruits on palate as in smell.

This is a beefy whisky, the alcohol is not at all out of place it starts off with a peak, the hard arrival softens quickly as the palate dries out fast but lingers on with wood, cloves and a little sour wet cardboard.  Could use a bit more mid/body  (stereo EQ) but the higher proof really makes it shine.

125098-sansui_se7_10_band_graphic_equalizer

I believe more blended scotches should dare to go down this route, it could help their appreciation and really bring out the flavors, I don’t think this has caramel coloring either by the color but who knows.  For those who enjoy JW black, I think this a a good alternative… I almost like this one better. Alas our government monopoly is all out…this always happens to me. I hope Edrington Group keeps this one around, as I for one could have this as my every day dram.

I’m thirsty…

Franck 

P.S.  A rep from the SAQ confirmed the imminent return of this on shelves by end of January as they received a shipment sometime in December.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s